Idée de business : ouvrir un vide grenier permanent

Vous avez beaucoup d’objets chez vous qui ne vous servent plus à rien ? À défaut de les jeter, saviez-vous que vous pourriez les introduire dans un circuit de seconde vie ? Pour ce faire, vous aurez besoin de passer par un vide-grenier permanent. S’inspirant du vide-grenier traditionnel, celui-ci a plusieurs caractéristiques propres et offre de nombreux avantages qui rejaillissent sur tous les acteurs de la chaîne. Souhaiteriez-vous ouvrir un vide-grenier permanent ? Découvrez l’essentiel sur ce concept et quelles précisions sur le vide-grenier traditionnel !

Vide-grenier permanent : qu’est-ce que c’est ?

Le concept présente de nombreuses différences par rapport au vide-grenier classique. Un magasin permanent s’installe généralement dans un vaste entrepôt dans lequel des exposants louent des places appelées box.

Ces derniers exposent leurs articles avec une étiquette qui indique le prix, mais ne sont pas présents eux-mêmes. Pour assurer la disponibilité du produit, ils passent de temps à autre combler les vides sur les étagères et portants.

L’emplacement dans un vide-grenier est loué pour une durée d’une semaine. Cependant, ce temps de location peut être prolongé jusqu’à 4 semaines. Le locataire verse une commission de 25% de ses ventes et des frais de location à la personne chargée de la gestion du local.

Quels sont les avantages d’ouvrir un vide-grenier permanent ?

Contrairement au vide-grenier classique, le local permanent offre plusieurs avantages. D’abord, vous êtes à l’abri des intempéries qui pourraient non seulement perturber votre activité, mais aussi vous empêcher de vendre.

Ensuite, avec le local permanent, vous bénéficiez d’une totale mobilité. Vous n’avez pas besoin d’être présent durant toute la journée pour réaliser des ventes. Ces dernières sont assurées par le franchisé et ses équipes. En outre, l’amplitude horaire est assez large, notamment lorsque le vide-grenier est ouvert sur plusieurs jours dans la semaine.

A l’heure du développement durable, l’ouverture d’un magasin permanent est par ailleurs un moyen efficace de recyclage. En effet, à travers cette méthode, vous donnez une seconde vie à vos objets, vêtements et autres produits pouvant être utiles à autrui. C’est ainsi une occasion pour les clients de faire des économies conséquentes. 

Enfin, contrairement au vide-grenier traditionnel, ce type de vide-grenier dispense les exposants de déballer et d’emballer tous les jours leurs marchandises. Les vendeurs sont de même renouvelés constamment, ce qui incite les clients à revenir sur leurs pas en vue de tomber de nouveaux produits.

Comment ouvrir un vide-grenier ?

L’ouverture d’un vide-grenier respecte certaines dispositions indispensables pour un bon fonctionnement. Vous devez avoir un certain profil et suivre certaines règles pour l’organisation.

Les différents profils pour ouvrir un vide-grenier classique

Pour ouvrir un vide-grenier, vous devez avoir l’un des trois profils suivants :

  • Particulier ;
  • Professionnel ;
  • Associations.

Les particuliers sont autorisés à vendre ou échanger des objets personnels au plus deux fois par an. Si les articles que vous voulez vendre sont vos propres fabrications, alors vous devez vous déclarer autoentrepreneur ou créer une société.

Pour donc ouvrir votre vide-grenier en tant que particulier, vous ne vendrez que des produits de seconde main.

Lorsque vous êtes professionnel par contre, vous pourrez participer à autant de vide-grenier que possible au cours d’une année. 

Lorsque vous avez le statut juridique d’association, vous pourrez également organiser des vide-grenier autant de fois que vous le souhaitez au cours d’une année. Cependant, vous êtes exonéré d’impôts commerciaux sur vos 5 premiers vide-grenier annuels. 

À partir du 6e vide-grenier, votre association sera imposée sur les bénéfices réalisés. 

Les règles pour l’ouverture d’un grenier permanent

L’ouverture d’un magasin permanent est synonyme d’ouverture d’entreprise. En effet, l’ouverture d’un local permanent est incompatible avec le statut d’autoentrepreneur. Notons qu’avec le statut d’autoentrepreneur, vous ne pouvez pas faire un chiffre d’affaires supérieur à 176 200 euros pour une activité de vente. 

Or, très vite, vous dépasserez cette barre lorsque vous devez ouvrir un magasin permanent.  De plus, le statut d’autoentrepreneur ne vous permet pas de déduire les différentes charges liées à l’ouverture d’un local permanent. 

Pour ouvrir un local permanent, vous aurez le choix entre différentes formes juridiques de société : 

  • Une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) ; 
  • Une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ;
  • Une société par actions simplifiée (SAS) ;
  • Une société à responsabilité limitée (SARL).

La SASU et EURL conviennent si vous portez seul le projet. Par contre, si vous êtes à plusieurs, optez pour une SAS ou une SARL. 

Comment optimiser la création d’un vide-grenier permanent ?

Lorsque vous créez un magasin permanent, c’est dans l’objectif de faire du profit. Pour ce faire, vous devez passer par deux étapes importantes :

  • Le projet d’ouverture ;
  • La réalisation du business plan.

Le projet d’ouverture consiste à réfléchir sur la zone de chalandise. Il s’agit de choisir un endroit susceptible d’attirer un nombre non négligeable de clients. Pour ce faire, misez sur un espace facile d’accès et identifiez une zone bien peuplée. Misez aussi sur la taille de l’entrepôt. Celui-ci doit être assez grand pour accueillir tous les box.

L’intérêt avec le local permanent est qu’il n’a pas besoin de décoration particulière. Il suffit d’installer les box avec les étagères et portants et le tour est joué. Ces équipements permettront aux clients d’installer facilement leurs articles.

Dans votre projet d’ouverture, réservez également l’emplacement de la caisse. Pour le bien-être de tous ceux que le vide-grenier accueillera, il est important de prendre des mesures pour assurer leur accessibilité et leur sécurité

La mise en œuvre du projet peut nécessiter le recours à un prêt bancaire. Le cas échéant, la réalisation d’un business plan sera nécessaire pour la concrétisation du projet. Il s’agit d’un document exigé par le banquier et qui lui servira de base pour l’octroi du prêt.

Ce document est constitué d’une partie rédactionnelle et d’une partie financière. La partie rédactionnelle présente le projet et son porteur. La partie financière quant à elle chiffre le projet à l’aide d’un compte de résultat, un bilan prévisionnel, un plan de financement initial et un tableau de trésorerie prévisionnel.

Est-ce possible d’ouvrir un vide-grenier permanent en ligne ?

Dans un monde en pleine mutation, très peu de secteurs d’activité résistent au vent de transformation de digitalisation. D’ailleurs, la digitalisation s’impose à toute entreprise qui aspire à une croissance économique. 

De nos jours, il est bien possible d’ouvrir un vide-grenier permanent en ligne. Ce concept facilite la tâche aux acteurs du secteur qui réalisent plus aisément des ventes sans grande formalité. Plusieurs sites en France proposent ce service :

  • Occaz ;
  • Au vide Grenier ;
  • Les magasins Bricadabrac…

Si vous habitez dans les environs de Toulouse par exemple, Occaz Store vous loue ses stands sur deux à trois semaines pour la vente de vos articles. Il réalise pour vous les ventes et bénéficie d’une commission de 30% sur chaque vente. Pour mieux découvrir ce vide grenier, consultez le site Internet dédié.

Au vide Grenier se distingue par son offre efficace, fluide et permanent. Ses offres sont très flexibles et s’adaptent en fonction des besoins des clients. Pour mieux en savoir sur leurs conditions de location, vous pourrez visitez leur site Internet ou contacter directement leur service clientèle disponible 7/7.

Les magasins Bricadabrac sont présents un peu partout en France et mettent à votre disposition des vide-grenier permanents de qualité. Il suffit de vous rendre sur leur site pour effectuer un achat ou une vente en quelques clics. Pour avoir votre box chez eux, rendez-vous sur leur site. 

Est-ce possible d’ouvrir un vide-grenier traditionnel chez soi ?

Il est bien possible d’ouvrir un vide-grenier chez soi. Cependant, cette activité menée à la maison est strictement encadrée par une réglementation. 

Un vide-grenier privé obéit aux mêmes règles qu’aux ventes au déballage. Pour organiser cet évènement chez vous à la maison, vous aurez fort probablement besoin d’occuper l’espace public, le trottoir par exemple. Le cas échéant, vous êtes tenu d’adresser une déclaration de vente au déballage auprès de la mairie de votre commune. 

Vous disposez d’un délai de 3 mois avant l’évènement pour introduire votre déclaration. Parallèlement à cette démarche, vous devez effectuer une demande d’autorisation d’occupation temporaire du domaine public.

Pour faire ces différentes demandes, vous procéderez par lettre recommandée avec avis de réception tout en joignant à chaque demande la photocopie de votre pièce d’identité valide. 

Lorsque l’espace intérieur est assez suffisant pour organiser votre évènement dans votre maison, vous disposez plutôt de 15 jours avant le jour J pour faire votre déclaration de vente par lettre recommandée.

Au même titre qu’un exposant professionnel, un particulier est obligé de tenir un registre des vendeurs afin de faciliter son identification. A cet effet, vous devez envoyer les pièces justificatives à la mairie de votre commune. Elles contiennent les informations suivantes :

  • Numéro de pièce d’identité ;
  • Date de naissance ;
  • Adresse…

Une déclaration sur l’honneur doit être enfin signée pour attester de votre qualité de non-commerçant. Elle atteste également que vous n’avez pas participé à plus d’une vente au cours de la même année.

Quelles sont les sanctions prévues en cas d’infraction ?

En cas de non-respect de la procédure administrative ou d’infraction au Code du commerce, vous vous exposez à différentes sanctions. Lorsque vous organisez un vide-grenier par exemple sans avoir fait la déclaration, vous pourrez payer une amende de 1 500 €.

Une vente au déballage traditionnel ne peut excéder une durée de 2 mois. Si vous transgressez cette disposition, vous serez astreint à une amende de 1 500 à 3 000 €. Dans le même temps, le défaut de registre ou le refus de le présenter en cas de demande est frappé d’une sanction pénale de 6 mois d’emprisonnement. 

MiniFAQ

Que peut-on vendre sur un vide grenier ?

Sur un vide grenier, vous avez la possibilité de vendre que des objets de seconde vie. Il doit aussi s’agir d’objets personnels. Ici, les objets sont interdits de vente.

Les avantages de faire un vide grenier en ligne ?

Cette option est simple à mettre en place. Vous n’aurez pas à gérer l’affluence des acheteurs autours de votre stand. De plus, vos clients peuvent venir de différents horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *